mercredi 13 février

Hit the button and escape.

J'écoute New Order et me revoilà.

Je ne pense jamais à cet endroit. Je suis simplement tombée ici en cherchant un moyen d'échapper à ma dissertation de philosophie. La nécessité de produire s'oppose-t-elle au désir de créer?

J'entends le micro onde, je fais réchauffer un plat tout fait, je sais pas faire la cuisine. Il est un peu tard pour manger, peut être, tant pis, je me suis levée tard, j'ai apporté les croissants, le jus d'orange et les Weetos. Idriss, plus tard, écrira. C'est une étrange image, Idriss qui écrit. Et puis je ne le connais même pas.

Hier soir - hier nuit plutôt - je suis entrée dans un lycée désaffecté. Il y avait des poupons qui traînaient dans chaque pièce. C'est fou comme les gens changent.

Mercredi prochain, je fais un concert. Oui, maintenant, c'est moi qui les fait. Coller sa bouche au micro et suer derrière sa guitare. Risible.

(plus tard) Il fait beau aujourd'hui. Ça me donne juste envie de partir. Partir, partir, partir et vivre. Quoi de plus joli que l'envie de vivre? Je suis sur la bonne voie. J'écoute New Order, peut être que je l'ai déjà dit. Je suis addict à myspace. Risible?

Je pense à Julien et Idriss, un peu à Félicie parfois. Julien et Idriss, ça a un côté ingénu et très joli. Félicie, c'est plus difficile - et puis non, même pas, je le dis juste parce qu'on croirait que c'est difficile. Je suis sans coeur, ou alors c'est juste les romans, les films et les chansons qui disent n'importe quoi.
" Ya no se canta como se cantaba ayer. Ya no se canta sin tu amor me moriré ".
C'est faux, tout ça. Le plus dur n'est pas de se relever mais de lâcher prise. Le plus dur, c'est de se dire "c'est fini." Une fois que le mot fin est prononcé, le chemin est très court. Mais je crois que j'ai déjà dit ça. J'ai une fâcheuse tendance à me répéter et à prendre le risque de paraître hantée, dépressive et torturée ; ce n'est pas du tout le cas. Je suis juste enfermée dans une sorte de cynisme permanent dès qu'il est question de ça.

En ai-je assez écrit? C'est drôle à écrire, mais j'ai à faire.

A bientôt.

Posté par nancy my dear à 15:38:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Hit the button and escape.

Nouveau commentaire