jeudi 24 avril

time does not cut deep but cuts most absurdely

Si tu passes ici, j'ai un peu honte, alors je le dis lâchement, ici. Du temps du soupçon j'ai gardé le mot de passe de ta boîte mail, celui de ton répondeur téléphonique.C'est ainsi que j'ai vu, lu, entendu votre amour, c'est ainsi que le nôtre s'est terminé.C'est ainsi qu'aujourd'hui, car la plaie ne doit pas être encore entièrement pansée, je vois que votre fin se profile. Quelques mois encore, tu le sais bien. C'est ainsi qu'aujourd'hui je vois ce que tu n'as jamais osé me dire, ce que tu n'oseras jamais puisque tu es la... [Lire la suite]
Posté par nancy my dear à 20:58:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]